Logo ARS


Votre ARS

L’Agence régionale de santé a pour mission de mettre en place la politique de santé dans la région. Elle est compétente sur le champ de la santé dans sa globalité, de la prévention aux soins, à l’accompagnement médico-social. Son organisation s’appuie sur un projet de santé élaboré en concertation avec l’ensemble des professionnels et des usagers, dans un souci d’efficacité et de transparence.

Présentation
Présentation

Ouverte début avril 2010, l’Agence régionale de santé (ARS) de Martinique met en œuvre la politique régionale de santé, en coordination avec les partenaires et en tenant compte des spécificités de la région et de ses territoires. Ses actions visent à améliorer la santé de la population et à rendre le système de santé plus efficace. Elle est la clef de voûte de la nouvelle organisation prévue par la Loi « Hôpital Patients Santé Territoires » du 21 juillet 2009 (article 118). Elle est dirigée par un directeur général nommé en Conseil des Ministres.
Organisation
Organisation

L’ARS de Martinique est dirigée par Christian URSULET entouré d’une équipe rapprochée intervenant dans les domaines suivants: prévention, veille et sécurité sanitaire, protection des milieux de vie, coordination des soins et de l'efficience, offre médico-sociale. L’organisation garantit la transparence et la transversalité pour s’adapter aux enjeux de la santé. Les instances de l’ARS assurent la coordination des politiques de santé et la concertation avec les acteurs et les représentants des usagers.
Nos actions
Nos actions

- Mettre en œuvre au niveau régional la politique de santé publique - Assurer la régulation de l’offre de santé dans la région - Mieux répondre aux besoins de la population - Garantir la sécurité des patients - Assurer la meilleure efficience dans l’utilisation des moyens
Contexte régional
Contexte régional

Selon les termes de la loi HPST, la Martinique dispose juridiquement d'un seul territoire de santé. Elle ne dispose pas non plus de délégations territoriales. Mais constatant : l'existence de zones déficitaires et fragiles; la disparité au niveau de l'offre, sanitaire, médico-social et de la prévention; le manque d'accessibilité et de proximité pour certaines prises en charges, le territoire a été découpé en 4 territoires de proximité.